Prothèse dentaire

La prothèse dentaire est la partie de la dentisterie qui s'occupe essentiellement de remplacer les dents absentes.

L'acte prothétique permettra de reconstituer les dents trop délabrées (suite à une carie ou une fracture) grâce à des couronnes, en métal ou en céramique. Il permet également de remplacer des dents manquantes, soit par un moyen fixe (bridge), soit par des appareils amovibles dits châssis métalliques ou stellites.

Le dentiste travaille en association avec un prothésiste dentaire. Ce dernier travaille dans un laboratoire, avec un matériel très spécifique.

Une prothèse ne dispense en aucune manière d'une hygiène bucco-dentaire rigoureuse. Les dents, même artificiellement couronnées, peuvent se carier à la jonction entre la prothèse et la dent naturelle. Et les dents porteuses de crochets (pour la prothèse amovible) sont également fragilisées (caries) par le manque d'hygiène dentaire quotidien.



La Prothèse fixe


Les couronnes

Une couronne reconstitue artificiellement la couronne de la dent délabrée. Elle peut être simple, ou associée à un inlay-core (faux-moignon ancré dans la racine de la dent par un tenon, qui va servir d'ancrage à la couronne).





Les bridges

Un bridge (un pont) permet de remplacer une dent absente, voire deux, en s'appuyant sur les dents adjacentes (une de chaque côté) ; au-delà le risque de fracture est trop élevé. Mais on peut également réaliser un bridge de plus grande portée, en prenant appui sur plusieurs dents piliers. Le principe est le même que pour la couronne.



Une prothèse fixe reconstitue la dent au plus proche de l'état naturel.


Matériaux

Les prothèses fixes peuvent être métalliques, céramo-métalliques, ou tout céramique.
Le métal est généralement utilisé pour les dents postérieures. C'est souvent du Nickel-Chrome, du Chrome-Cobalt, parfois de l'or ou du titane.


La céramique est de plus en plus utilisée. Les propriétés mécaniques continuent de s'améliorer.


La céramique peut être utilisée seule (couronnes céramo-céramiques), ou associée à du métal : couronne céramo-métallique (CCM) pour des bridges de longue étendue (8 à 14 dents) garantis à très long terme (30 ans et plus, si l'hygiène dentaire quotidienne est suffisante).

La couronne céramo-céramique a des meilleures qualités esthétiques, et ses qualités mécaniques sont aujourd’hui suffisantes pour permettre leur utilisation sans risque sur quelques dents.

Les céramiques utilisées en dentisterie : céramique feldspathique (plus esthétique mais plus fragile) ; céramique alumineuse (plus résistante mais plus opaque) ; tenons à base de zircone (oxyde de zirconium ; ZrO2)).


La Prothèse Amovible


Une prothèse amovible, communément appelée « dentier », est une prothèse qui peut s'enlever. Elle remplace généralement plusieurs dents. Elle s'appuie en partie sur les dents restantes, en partie sur la gencive et l'os sous-jacent.
Une prothèse amovible demande généralement quelques jours d'adaptation. Bien réalisée, elle doit être bien supportée.

Châssis métallique

C'est une prothèse à base métallique (chrome cobalt molybdène) rigide, qui s'appuie à la fois sur les dents restantes et sur les muqueuses. La base métal sert de support pour soutenir des dents résines à l'emplacement des édentations.



Prothèse partielle en résine

C'est une prothèse composée exclusivement de résine, avec des crochets en métal souple. Elle est plutôt réservée à un usage temporaire.


Prothèse complète

Lorsqu'il ne reste plus du tout de dents, on les remplace par une prothèse en résine, qui doit s'appuyer le plus largement possible sur les muqueuses. Matériaux


Les dents des prothèses amovibles peuvent être en résine ou en céramique en fonction et de la morphologie de l'âge du patient. Les prothèses amovibles nécessitent peu de retouches voire aucune si tous les protocoles de réalisation sont respectés — prise d'empreinte primaire, empreinte secondaire soignée, enregistrement de l'articulation correct.

Une fois la prothèse placée, il ne faut plus effectuer de retouches. Si un problème apparaît, il faut reprendre le protocole de l'empreinte secondaire ou procéder à un nouvel enregistrement de l'articulé pour faire les corrections nécessaires.

Il n'est pas possible de retoucher pour ajuster à la muqueuse. Le patient doit penser à retourner régulièrement chez son dentiste, tous les six mois environ, dans le cas d'une prothèse complète, pour effectuer un rebasage de celle-ci. Il est aussi possible d'effectuer de la polychromie de la résine pour adapter à la teinte de la gencive de chaque patient

Vous avez des Questions relatives à la prothèse Fixe ou Amovible ?

Envoyer